À la découverte d’un écrivain oublié : PHẠM Văn Ký (1910-1992)

de NGUYEN Giang Huong

Bibliothèque nationale de France

Phạm Văn Ký (16 janvier 1910 – 20 avril 1992) est, parmi les écrivains vietnamiens francophones du XXe siècle, le plus publié en France. Son œuvre témoigne d’un réel talent littéraire, et son époque lui reconnut une place certaine dans le monde des lettres françaises.

Avant de devenir romancier et dramaturge en France, il est d’abord coPhoto 17-09-2015 14 58 42nnu au Vietnam comme journaliste. À 18 ans, il est déjà rédacteur en chef de deux journaux, l’un à Saïgon, l’autre à Huê, dans lesquels il commence à montrer ses potentialités d’homme de lettres. En 1936, il publie son premier recueil de poèmes en français Une Voix sur la voie. C’est à Paris que sa carrière d’écrivain se développe, abordant tour à tour différents genres littéraires : roman, théâtre et poésie.

Produit d’une double culture, vietnamienne et française, Phạm Văn Ký ne cesse de questionner la rencontre des cultures. Une des lignes de force de son œuvre est la confrontation entre le Vietnam et la France, entre les cultures d’Extrême-Orient et celles d’Occident. Son œuvre démontre une excellente maîtrise de la langue française, un vocabulaire riche et précis, une poétique distinctive, inspirée de la pensée extrême-orientale. Son style – métaphorique, symbolique, abondant en références mythologiques empruntées à différentes cultures – présente aux lecteurs le très vaste arrière-fond de connaissances culturelles de l’écrivain.

 Phạm Văn Ký journaliste et poète

Début de la carrière dans le journalisme

Issu d’une famille de mandarins, Phạm Văn Ký est le fils aîné d’une famille de douze enfants. Envoyé à Hanoi à partir de 13 ans, il fait ses études en français au lycée du Protectorat, lycée FullSizeRender(3)Albert-Sarraut, où il découvre la littérature française. Selon son frère, le poète Phạm Hổ (1926-2007), depuis ses années de lycée, Phạm Văn Ký écrit déjà de la poésie et des romans en vietnamien. Son roman Kiếm hoa,L’Épée et la fleur, est publié en feuilletons dans une revue de l’époque (dont son frère malheureusement a oublié le titre). Un autre, Trên đường thiên lý số 1, Sur l’autoroute numéro 1, reste inédit. Ces textes sont encore introuvables jusqu’à ce jour.

Pour commencer sa carrière d’écrivain, Phạm Văn Ký se fait connaître par le monde intellectuel au Vietnam d’abord en tant que journaliste. […]

Lire l’article intégral :  Continents Manuscrits, édité par CNRS.

Plan

Phạm Văn Ký journaliste et poète

Début de la carrière dans le journalisme

Productions poétiques

Phạm Văn Ký dramaturge et romancier

Productions théâtrales

Productions romanesques

L’oubli 


Droits d’auteur

Licence Creative Commons


Giang-Huong Nguyen

Giang-Huong Nguyen Chargée de collections en Langues et Littératures d'Asie du Sud-Est Bibliothèque nationale de France

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Castets dit :

    Très bel article. L’avenir vous sera reconnaissant d’avoir gardé « en vie » cet esprit libre et profond.

  1. 06/04/2017

    […] À la découverte d’un écrivain oublié : PHẠM Văn Ký (1910-1992) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *